Romains des villes, Romains des champs ?

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Horaires d’ouverture

Mercredi au lundi 9 —18h
Fermé le mardi
1er jeudi du mois 9 — 20h

1.1, 1.5, 1.11, 24.12, 25.12, 31.12 : fermé

 

28.10. — 22.1.18

Le Musée Unterlinden présente, du 28 octobre 2017 au 22 janvier 2018, une exposition temporaire intitulée Romains des villes, Romains des champs ?, créée par Archéologie Alsace en 2014. Elle est fondée sur les découvertes récentes d’habitats de la période romaine réalisées lors de fouilles préventives dans la région. Cette exposition illustre l’aménagement du territoire, l’habitat, la vie quotidienne, les activités humaines, qu’elles soient domestiques ou artisanales et nous renvoie une image de ces populations par le biais d’objets du quotidien, d’outils et de bijoux par exemple, illustrant des thèmes comme les activités, l’hygiène et le soin ou les jeux. Pour chaque section, de nombreux panneaux permettent aux visiteurs de contextualiser les découvertes exposées.

Pour sa présentation au Musée Unterlinden, l’exposition initiale a été développée de manière significative. De nouveaux thèmes sont venus enrichir le propos : ils sont dédiés au commerce, ainsi qu’à la religion domestique et aux rites liés à la mort. Autour du noyau premier constitué par les objets conservés au Centre de Conservation et d’Étude d’Alsace, plus de 300 témoins incontournables de l’époque gallo-romaine ont été réunis grâce aux prêts accordés par les différentes structures d’archéologie préventive intervenant dans la région (Archéologie Alsace, Antéa Archéologie, Institut National de Recherches Archéologiques Préventives). L’implication de ces dernières offre l’opportunité d’exposer au Musée Unterlinden des vestiges récemment sortis du sol. L’ensemble de ces prêts a été complété par des œuvres conservées dans les différents musées archéologiques alsaciens. Ces œuvres, issues de prospections ou de fouilles parfois plus anciennes, sont souvent intactes et visuellement très attrayantes.

Parmi les objets-phares présentés dans l’exposition figure en bonne place la mosaïque trouvée à Bergheim en 2006. Elle renvoie à celle découverte en 1848, œuvre emblématique du Musée, dont la présentation au couvent d’Unterlinden a permis d’éviter la destruction programmée du bâtiment. À côté des très nombreux objets illustrant la vie quotidienne en Alsace à l’époque gallo-romaine, des œuvres rarissimes figurent également, comme des ensembles de vaisselle en bronze, en verre ou en terre cuite, des bijoux en or (pendeloque-rouelle, épingles et bagues), une intaille en agate fixée sur une plaque en or, exceptionnelle par sa taille et la qualité de sa gravure.

D’après une exposition originale d’Archéologie Alsace

Commissaire de l’exposition

Suzanne Plouin, conservateur en chef, Musée Unterlinden

Dossiers pédagogiques

Pour les élèves
Pour les professeurs

Pendentif en forme de rouelle en or, Horbourg-Wihr, fouille 2016, fin du 2e siècle – début du 3e siècle (F. Schneikert © Archéologie)