Découvrez le Musée

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Horaires d’ouverture

Mercredi au lundi 9 —18h
Fermé le mardi
1er jeudi du mois 9 — 20h

1.1, 1.5, 1.11, 24.12, 25.12, 31.12 : fermé

 

Le Musée Unterlinden

Le Musée Unterlinden est situé dans un ancien couvent du 13e siècle, dans les anciens Bains municipaux du début du 20e siècle et enfin dans un bâtiment du début du 21e siècle réalisé par les architectes Herzog & de Meuron, appelé Ackerhof. Il a ouvert ses portes au public en 1853.

Le Musée Unterlinden propose un parcours de visite couvrant près de 2000 ans d’histoire de l’archéologie à l’art du 20e siècle et offre au visiteur connaissance, émotion et plaisir. Ce cheminement à travers le temps permet de découvrir un condensé d’histoire de l’art mais aussi d’histoire régionale.

Dans le cloître médiéval est présenté l’art du Moyen-Age et de la Renaissance avec des oeuvres de Martin Schongauer, Hans Holbein, Lucas Cranach… et le chef-d’oeuvre incontournable, le Retable d’Issenheim (1512-1516) de Grünewald et Nicolas de Haguenau. L’histoire locale et régionale est à découvrir à travers les objets d’arts décoratifs (pièces d’étain et d’orfèvrerie, armes, instruments de musique) et les arts et traditions populaires (moules à kouglopf, coiffes, mobilier alsacien…). La collection des Beaux-Arts du 19e siècle nous fait voyager avec ses paysages. L’aile contemporaine constitue un écrin pour les artistes majeurs du 20e siècle tels que Monet, de Staël, Dubuffet et la célèbre tapisserie de Guernica de Jacqueline de la Baume-Dürrbach, d’après Picasso.

L’équipe du Musée a le plaisir de vous y accueillir prochainement et vous souhaite de belles découvertes et de bons moments!

Son architecture

Le Musée Unterlinden s’inscrit au cœur d’un espace urbain piétonnier, englobe le cloître de style gothique du 13e siècle, les anciens bains municipaux de style art nouveau construits au début du 20e siècle et le bâtiment contemporain couvert de briques et de cuivre réalisé par les architectes Herzog & de Meuron du 21e siècle. Il invite le visiteur à un parcours qui le mène de l’époque gallo-romaine aux années 2000, de l’archéologie aux beaux-arts, des arts et traditions populaires aux arts décoratifs.

Expositions et projets

La restauration du Retable d’Issenheim

En 2019, les restaurateurs ont procédé à l’amincissement de la couche picturale des vernis devenus bruns. Venez découvrir les panneaux peints restaurés et admirer la gamme chromatique de la palette de l’artiste, la vivacité des couleurs et les profondeurs des champs ainsi révélées.

Au 1er semestre 2020, deux phases actives sont programmées pour la restauration des encadrements de la Crucifixion / l’Annonciation et de la Résurrection :

–       Du 16 au 30 mars 2020 : les restaurateurs travailleront sur un échafaudage devant la Crucifixion

–       Du 15 juin au 14 juillet 2020 : les panneaux seront descendus de leur structure et posés à l’horizontal. En dehors de cette étape, le Retable retrouve sa présentation habituelle.

La restauration des sculptures a lieu au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France à Paris. Elles reviendront en deux temps : le Christ et les apôtres au mois de février, Saint Antoine, Saint Augustin et Saint Jérôme au printemps.

Le Musée expose ses Grands Formats

La collection d’art moderne et contemporain est redéployée dans la galerie et exceptionnellement sur les 3 niveaux de l’Ackerhof pour permettre la présentation inédite des «Grands Formats» jusqu’à présent conservés dans les réserves du Musée Unterlinden. Les œuvres monumentales d’Olivier Debré, de Joe Downing, de Karl-Jean Longuet, de Georges Mathieu, d’Alicia Penalba et d’Agnès Thurnauer envahissent l’espace de la salle d’exposition. Certaines n’avaient jamais été présentées au public (La Porte de la nuit de Karl-Jean Longuet et La Fontaine d’Alicia Penalba), d’autres, comme la tapisserie La Flamme et l’océanque Jean Lurçat n’étaient pas sorties de nos réserves depuis 30 ans.


De Mains et d’Yeux–Michel Paysant

Du 07 février au 22 juin 2020
Passionné de dessin classique et expérimental, l’artiste Michel Paysant a produit à partir de son observation des chefs-d’œuvre du Musée Unterlinden, le Retable d’Issenheim et la tapisserie Guernica, un ensemble de dessins réalisés selon les technologies les plus récentes et les plus innovantes, celles de l’eyetracking. Rencontre singulière entre art et science, cette technique decaptation lui a permis d’enregistrer les mouvements oculaires et donc la dynamique de l’attention visuelle. Les œuvres ont ainsi été dessinées littéralement par les yeux de l’artiste, dont les mouvements et les déplacements ont opéré comme crayon: mus par le regard de Michel Paysant, ce sont les yeux et non la main de l’artiste qui ont a tracé les lignes, formes et figures des œuvres. En utilisant les potentialités de cette technique de manière consciente pour recréer l’œuvre que son regard explore, l’enregistrement de son regard sur Grünewald ou sur la tapisserie inspirée de Guernica de Picasso donne naissance à une «copie» de l’œuvre réalisée directement par les mouvements des yeux de l’artiste.


Dessins de Lucas Cranach le jeune (1515-1586), Portraits

Du 22 octobre 2020 au 18 janvier 2021
Prêt exceptionnel de 13 dessins issus des collections du musée des Beaux-arts de Reims, fermé pour rénovation jusqu’en 2023. L’exposition mettra en avant l’histoire singulière de ces dessins et la transformation de leur usage, depuis l’atelier de Cranach à Wittenberg en Allemagne à l’école de dessin de Reims et jusqu’à leur entrée dans les collections rémoises.


Auguste Rodin et La Porte de l’Enfer

Septembre à décembre 2020
Le Musée Unterlinden expose un ensemble de sculptures d’Auguste Rodin issues de «La Porte de l’Enfer» pendant la durée du prêt de la tapisserie «Guernica» pour l’exposition «Picasso-Rodin» au Musée Rodin à Paris.Cet ensemble sera présenté en dialogue avec les figures sculptées de la collection d’art moderne et fera écho avec «La Porte de la Nuit» de Karl-Jean Longuet, original en plâtre inspiré un siècle plus tard de la célèbre porte de Rodin.