Accrochage – Joe Downing 23.02 – 29.08.22

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Horaires d’ouverture

Mercredi au lundi : 9h —18h
Fermé le mardi

1.1, 1.5, 1.11, 25.12 : fermé
24.12 et 31.12 : 9h —16h

 

Joe Downing (1925-2007)
Hommage à Emmanuel Wardi (1923-2021)

23.02 – 29.08.22

Découvrez l’exposition virtuelle ici

Le Musée Unterlinden a reçu en 2009, grâce à Emmanuel Wardi, un ensemble d’une centaine d’œuvres du peintre américain Joe Downing dont il fut le compagnon. Le récent décès d’Emmanuel Wardi (2021) est l’occasion de rendre hommage à sa générosité envers le musée.

À partir du 23 février 2022, le Musée Unterlinden présente un ensemble d’œuvres (30 collages, œuvres sur papier, peintures, sculpture) de Joe Downing. Né en 1925 à Tompkinsville (Kentucky), Joe Downing s’installe en 1950 à Paris, alors capitale de l’avant-garde artistique. Les petites huiles sur papier de ses débuts se vident peu à peu de toute figuration pour laisser place au geste et à la couleur. Collages et agrafages deviennent le laboratoire de la création à venir du peintre. Joe Downing rejoint les peintres de « l’abstraction lyrique » pour qui l’apothéose du geste traduit la liberté retrouvée dans le Paris d’après-guerre. Il travaille sa peinture au couteau, à la lame de rasoir ou au doigt, opérant par soustractions successives en formant des reliefs et des lignes cursives. Alors que les années 1960 sont celles du retour à la figuration en France, Downing poursuit la voie de l’abstraction. Revenant à l’usage du pinceau, ses peintures évoluent vers des gestes larges où l’on retrouve les formes ovales de ses collages.

Après son installation en Provence en 1968, ses toiles se morcellent en une multitude de parcelles colorées, réminiscences des mosaïques byzantines et du divisionnisme de Seurat.

Tôt dans son œuvre apparaissent des cuirs découpés, peints et cloués sur des supports en bois dont l’aspect évoque des totems primitifs. Animé par le besoin vital d’accorder une seconde vie aux objets de son environnement, Downing intervient sur les supports les plus variés. Cette quête de matières nouvelles, poursuivie jusqu’à ses dernières années, manifeste l’inventivité sans fin d’un peintre fasciné par le pouvoir poétique de la couleur.

Retour à la liste des actualités