Quand le « feu de saint Antoine » frappait encore….dernière épidémie d’ergotisme en France au milieu du 20e siècle

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Horaires d’ouverture

Mercredi au lundi 9 —18h
Fermé le mardi
1er jeudi du mois 9 — 20h

1.1, 1.5, 1.11, 24.12, 25.12, 31.12 : fermé

 

L’INA présente une vidéo du 25 avril 1960, Affaire du Pain maudit de Pont-Saint-Esprit.

C’est l’histoire extraordinaire de l’intoxication de plusieurs habitants de Pont Saint Esprit en 1951 par l’ergot de seigle.  « Quand le « feu de saint Antoine » frappait encore….dernière épidémie d’ergotisme en France au milieu du 20e siècle »

 

 

Au mois d’août 1951, les habitants de la ville de Pont-Saint-Esprit sont victimes d’une intoxication alimentaire après avoir mangé du pain provenant de la boulangerie de monsieur BRIAND. Mais rapidement, ils sont pris d’hallucinations et de folie, l’affaire du pain maudit éclate alors : 7 morts, 250 personnes intoxiquées. Témoignages du docteur VIEUX, expliquant qu’il a rapidement prévenu la boulangerie que leur pain était toxique. Un habitant monsieur CARLE (?) évoque sa folie et celle de sa fille. Il explique qu’il n’a pas pu dormir pendant 21 jours mais ne considère pas le boulanger comme responsable. Témoignage de monsieur DELAQUIS, secrétaire de l’Association des victimes, sur cette mystérieuse affaire, évoquant de nombreux dysfonctionnements dans l’enquête.