La Vierge au perroquet

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Öffnungszeiten

Mittwoch – Montag 9–18 h
Dienstag geschlossen
1. Donnerstag im Monat 9–20 h

24.12., 31.12.18 9–16 h
1.1., 1.5., 1.11., 25.12. : geschlossen

 

Martin Schongauer a réalisé un nombre important de gravures à thèmes religieux. Ce genre de représentation dévotionnelle a connu un succès considérable au cours du 15e siècle au sein de toutes les couches sociales, le procédé de la gravure permettant une diffusion très large de ce genre de production.
La Vierge à l’Enfant au perroquet prouve la perméabilité du milieu rhénan aux influences flamandes. La composition semble directement s’inspirer de prototypes créés par des primitifs flamands comme ceux de Dirck Bouts. Comme lui, Schongauer installe la Vierge devant un drap d’honneur et ouvre dans le mur une fenêtre au travers de laquelle se laisse deviner un paysage. Quant à l’Enfant Jésus, il est assis sur un coussin ornemental qui semble pénétrer l’espace du spectateur. Il tient de la main droite une poire, remède contre les poisons mortels alors qu’un perroquet, évocation de la vie éternelle ou de l’âme, se tient sur la gauche.

Schongauer a placé en évidence au bas de la gravure son monogramme MS. Il s’agit d’une indication précieuse à la fois pour l’attribution et la datation de la gravure puisque le graveur n’a utilisé le M aux jambes droites qu’au début de sa carrière, dans les années 1470.

  • Référence : Gravure au burin
  • Artiste : Martin Schongauer (Colmar, vers 1445 – Breisach, 1491)
  • Année : Entre 1470 et 1475
  • Dimensions : H. 16 cm ; l. 11,4 cm
  • Statut : Achat réalisé avec le soutien du Fonds régional d’acquisition pour les musées (État/Conseil régional d’Alsace), 1999