Don de Georg Baselitz « Di nuovo arrivato »

Musée Unterlinden

Place Unterlinden
68000 COLMAR

info@musee-unterlinden.com

+33(0)3 89 20 15 50

Öffnungszeiten

Mittwoch – Montag 9–18 h
Dienstag geschlossen
1. Donnerstag im Monat 9–20 h

24.12., 31.12.18 9–16 h
1.1., 1.5., 1.11., 25.12. : geschlossen

 

Georg Baselitz a fait don d’une œuvre intitulée « Di nuovo arrivato » au Musée Unterlinden !

Encouragé par l’engagement du Musée Unterlinden à valoriser son oeuvre récent à travers l’exposition Corpus Baselitz (jusqu’au 4 novembre 2018) et par la réception unanimement positive de celle-ci, Georg Baselitz a annoncé son voeu d’offrir au musée colmarien l’un de ses tableaux : Di nuovo arrivato, une grande huile sur toile (180 x 300 cm) datant de 2015. Ce don est une opportunité exceptionnelle pour le musée d’enrichir ses collections par l’une des plus grandes figures de l’art allemand.

« Le Musée Unterlinden a fait preuve d’un grand courage en décidant de ne présenter que mes oeuvres des dernières années dans une exposition et dans la proximité du Retable d’Issenheim. De tels projets ne sont généralement montrés que dans les métropoles d’art comme Londres ou Paris. Pour cette audace et cette formidable coopération, je veux remercier le Musée Unterlinden avec mon cadeau », Georg Baselitz.

 

L’oeuvre Di nuovo arrivato

Di nuovo arrivato est une oeuvre emblématique du nouveau cycle d’autoportraits à caractère plus intime et plus intransigeant que Baselitz réalise au début de l’année 2015. Dans un nouveau retournement où l’artiste change de format et de cadrage, ce tableau introduit la série des monochromes horizontaux noirs (6 au total, réalisés entre avril et juin 2015), avec pour seul motif identifiable l’image abîmée et amputée de la partie supérieure du corps de l’artiste réduit à sa partie charnelle. Son format paysage et le motif des jambes flottant dans l’espace de la toile contribuent au sentiment de calme et d’apaisement qui caractérise désormais le travail solitaire de Baselitz. La forme, la palette et le sujet du corps meurtri se font l’écho contemporain des célèbres panneaux et prédelles des maîtres anciens ou modernes du monde germanique (Grünewald à Colmar, Holbein à Bâle ou Dix à Dresde).
Le traitement épuré, lisse et noir de l’espace abstrait, opposé à la générosité de la matière et à la nervosité du tracé de la figure, confère à l’oeuvre un raffinement qui contraste avec son sujet et souligne sa dimension sacrée. Par ailleurs, le choix du titre Di nuovo arrivato annihile le caractère en apparence tragique du sujet et annonce le retour de l’artiste sur le devant de la scène. L’affirmation d’une renaissance de Baselitz dans cette toile a été déterminante dans le choix de cette oeuvre pour les collections du Musée Unterlinden.

Retour à la liste des actualités