You are here : Home // News // Recent acquisitions // Four works of art by Raymond Waydelich

News

Page last updated : 28 - 06 - 2011

Four works of art by Raymond Waydelich

Raymond Emile Waydelich (Strasbourg, 1938)

 

Formé à Strasbourg puis à Paris à l'Ecole des Arts décoratifs, Raymond Waydelich appartient à cette nouvelle avant-garde « silencieuse » qui émerge au début des années 1970 avec des artistes qui opèrent un retour au privé, à la mémoire du passé personnel ou étranger (Christian Boltanski, Nikolaus Lang…), par la reconstitution et la documentation, l’inventaire, l’archivage et de mise sous vitrine.

Il s’inscrit déjà dans cette mouvance, lorsqu’en 1973 il découvre un manuscrit de 1890 qui appartenait à une apprentie couturière nommée Lydia Jacob. Il démembre soigneusement les pages de cet album et intervient sur chacune d'entre elles par un travail plastique au feutre, à l'encre et avec des décalcomanies. Chaque double page est contrecollée et il appose sur chacune d'entre elles son tampon, sa signature, la date et le nom de la modiste. A partir de ce journal et de cette première intervention et identification, il réinvente la vie de Lydia Jacob et lui voue dès lors une grande partie de son œuvre dans un cycle qui porte aujourd'hui le nom de "Lydia Jacob Story".

 

Dans le cadre de l'exposition des nouvelles acquisitions du musée Unterlinden (novembre 2010-février 2011), nous avons présenté en regard de la Boîte reliquaire Lydia Jacob story nouvellement acquise, l'ensemble des pages de l'Album de Lydia Jacob conservé par l'artiste. C'est la première fois que cet ensemble était présenté au public. Suite à cet accrochage, EDF a souhaité contribuer à l'intérêt du musée pour cet artiste et pour les origines de son cycle consacré à Lydia Jacob en offrant l'une d'elle au musée colmarien.

 

La Boîte reliquaire Hans Mory, qui figure parmi les premières boîtes réalisées par Raymond Waydelich, évoque un des membres de la branche colmarienne de la famille de Lydia Jacob. Il s'agit de Hans Mory pêcheur professionnel à Rhinau. Différents éléments signifiant l'identité du pêcheur y sont disposés, liés à ses activités professionnelles (pêche) et privées (chasse, service militaire), comme autant de messages intimes et codés.

 

Enfin, motivée par l'acquisition de ces deux premières boîtes reliquaires appartenant au début de son cycle (1973-1974), la galerie Domberger, qui suit l'artiste depuis ses débuts, a souhaité apporté sa contribution en complétant le fonds colmarien de deux grandes boîtes issues de sa collections et qui marquent deux étapes du parcours de l'artiste : Voyage de Lydia Jacob en famille (1976) et Voyage en Egypte - Saqqara (1988)

 

  

Four works of art by Raymond Waydelich
 

Raymond-Emile WaydelichBoîte reliquaire Hans Mory, détail, cycle Lydia Jacob Story, 1973-1974, musée Unterlinden, Colmar