Vous êtes ici : Accueil // Collections // XXe siècle // Arts graphiques // Wifredo Lam (1902-1982)

Wifredo Lam (1902-1982)

L’attendu, 1971

Ce dessin tracé au crayon et au pastel possède un pedigree étonnant puisqu’ayant appartenu au théoricien du surréalisme André Breton, il a été acquis à sa vente en 2003.

Né à Cuba, Wifredo Lam a très tôt été initié aux superstitions et à la sorcellerie vaudoue. Après un passage à Madrid où il a pu admirer les peintures de Bosch ou de Brueghel, il s’installe à Paris où il rencontre ses compatriotes, Picasso et Mirò. À la fin de l’année 1939, il se lie d’amitié avec André Breton qu’il retrouvera à Haïti en 1944.

Son dessin se présente comme un mystérieux personnage totémique portant à la fois des attributs de la féminité et de la virilité. La structure du visage est proche de celle du masque avec sa face composée de plans juxtaposés. Aucune impression de volume n’est suggérée. Cette figure a été parfois rapprochée de certaines sculptures africaines, notamment des représentations des Orishas, fréquentes dans la sculpture Yoruba, qui écoutent, une main près de l’oreille, les requêtes des fidèles. Elle renvoie aussi un écho aux recherches contemporaines d’un Picasso ou d’un Max Ernst.

Wifredo Lam (1902-1982)
 

Wifredo Lam, L'attendu, 1942, mine de plomb, pastel, craie, musée Unterlinden, Colmar

cialis side effects uk viagra winkel amsterdam discount lipitor no prescription acheter zantac