Événements

Conférence


Cycle histoire de l'art « Corpus Baselitz » | Eric Darragon | Nu comme un peintre |

Dans le cadre de l’exposition « Corpus Baselitz » une conférence est proposée par Eric Darragon, historien de l’art, professeur émérite. Cette intervention est la première d’un cycle de conférences organisé en partenariat avec le Goethe-Institut.

Sujet de la conférence | Dans une œuvre dont les débuts ont fait scandale à Berlin en 1963, les grands formats des années récentes ont mis en évidence, comme ce fut le cas à Venise en 2015, une dimension exclusive et insoupçonnée. Celle du nu, celui du peintre et de son épouse. On se propose de le voir, ces tableaux ont une histoire mais ils ne la racontent pas. Ils expriment avec intensité l'expérience du passé vivant et mettent à nu une peinture qui réinvente un motif vieux comme le monde, transformé et travaillé sans fin par une quête qui est celle de l'art et de sa possibilité. Plus que jamais s'impose pour Georg Baselitz une interrogation intellectuelle qui fait corps avec la peinture.

Eric Darragon : Ancien élève de l'Ens Ulm, ancien pensionnaire de l'Académie de France à Rome, agrégé des lettres, professeur émérite d'histoire de l'art contemporain à l'Université Paris1.

Lieu | Espace de la piscine

Date | Jeudi 28 juin à 18h30

Tarif | Entrée du musée + 4,50 €

Gratuit pour les étudiants sur présentation de leur carte en cours de validité.

Réservations indispensables au 03 89 20 22 79 ou reservations@musee-unterlinden.com

 

 

 

Cycle histoire de l'art « Corpus Baselitz » | David Le Breton | Anthropologie du vieillissement

Dans le cadre de l’exposition « Corpus Baselitz » une conférence est proposée par David Le Breton, professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg et membre de l’Institut Universitaire de France.

Sujet de la conférence | L'homme ou la femme qui vieillit, chacun de nous le sait un jour, est l'enfant qu'il fut: le même visage, le même étonnement devant le monde.  A nos yeux rien ne change de notre visage, de notre corps, ou de la tonalité de notre relation au monde. Notre peau continue à nous coller à la peau d’un sentiment d’identité qui ne semble guère changer. Le temps s'écoule en nous sans aspérité, sans contraste, le vieillissement se coule dans l’évidence comme un processus invisible, infiniment lent si aucun souci de santé n’intervient. Comme la jeunesse, la vieillesse est d'abord un sentiment.   Mais vieillir n’est pas univoque, certains prennent de l’âge dans une sorte de continuité paisible et heureuse de leur existence, d’autres en revanche sont confrontés à des maladies, des deuils qui les ébranlent en profondeur. Il existe des vieillesses multiples.

Cycle de conférences organisé en partenariat avec le Goethe-Institut

David Le Breton : Professeur de sociologie à l’université de Strasbourg. Membre de l’Institut Universitaire de France. Membre de l’Institut des Etudes Avancées de l’université de Strasbourg (USIAS). Auteur notamment sur ce thème de Anthropologie du corps et modernité (PUF), Disparaitre de soi. Une tentation contemporaine(Métailié), Du silence (Métailié), Marcher. Eloge des chemins et de la lenteur (Métailié).

Lieu | Espace de la piscine

Date | Jeudi 13 septembre à 18h30

Tarif | Entrée du musée + 4,50 €

Gratuit pour les étudiants sur présentation de leur carte en cours de validité.
Réservations indispensables au 03 89 20 22 79 ou reservations@musee-unterlinden.com

 

Cycle histoire de l'art « Corpus Baselitz » | Frédérique Goerig-Hergott |Nous nous élèverons : les dernières œuvres de Georg Baselitz

Dans le cadre de l’exposition « Corpus Baselitz » une conférence est proposée par Frédérique Goerig-Hergott, commissaire de l’exposition et conservatrice en chef.

Sujet de la conférence | L’hiver 2014-2015 marque un nouveau tournant dans le parcours de l’artiste, figure incontournable du monde de l’art depuis les années 1960. Baselitz entame alors un travail introspectif et intime dans des portraits nus de lui-même et de son épouse où il se confronte à la réalité de leur âge, convoquant ses souvenirs, ses anciens tableaux et ses maîtres (Baldung Grien, Bacon, Cranach, Duchamp, Dubuffet, Dix, Picasso, Titien...) dans une apparente descente aux enfers. L’importance de sa production (plus d’une centaine d’autoportraits exécutés pendant ces quatre dernières années) et les formats monumentaux de ses œuvres sont contredits par le caractère particulièrement intime des sujets représentés. La fragilité des corps traités dans un mélange de violence et de pudeur dans des espaces sombres et profonds, semblent conjurer la mort, célébrer l’art et la vie et affirment le style et l’identité de Baselitz en même temps que sa place dans l’histoire de l’art.

Cycle de conférences organisé en partenariat avec le Goethe-Institut

Frédérique Goerig-Hergott : Conservatrice en chef au Musée Unterlinden (art moderne et contemporain). Commissaire de l’exposition Corpus Baselitz (2018) et notamment des expositions Rodtchenko – Musée Pouchkine (2017), Otto Dix – le Retable d’Issenheim (2016) et Décor – Adel Abdessemed (2012). Auteure en particulier du guide des collections d’art moderne du Musée Unterlinden paru en 2015, d’essais parus dans divers catalogues d’expositions et de plusieurs études sur le peintre Otto Dix.

Lieu | Espace de la piscine

Date | Jeudi 4 octobre à 18h30

Tarif | Entrée du musée + 4,50 €

Gratuit pour les étudiants sur présentation de leur carte en cours de validité.
Réservations indispensables au 03 89 20 22 79 ou reservations@musee-unterlinden.com