Sie befinden sich hier : Home // Aktuell // Neuerwerbungen // Ein Kupferstich von Martin Schongauer

Aktuell

Veröffentlicht am : 28 - 06 - 2011

Ein Kupferstich von Martin Schongauer

Le peintre et graveur Martin Schongauer est né à Colmar vers 1445. Sa série de 116 gravures réalisées au burin montre une maîtrise parfaite de cette technique naissante, certainement liée à un contexte familial propice au sein de laquelle le travail du métal ne lui était pas inconnu, son père et ses trois frères étant orfèvres.

 

Depuis le début des années 1980, le musée Unterlinden tente d'acheter des gravures du maître ; il en conserve aujourd'hui 86. Ces dernières années, les propositions d'achat de gravures de Martin Schongauer se font rares (exceptionnelle acquisition de 7 gravures appartenant à la série de la Passion en 2007), et dans de nombreux cas, la gravure est de qualité moyenne quant il ne s'agit pas d’un tirage tardif.

 

Cette gravure nouvellement acquise est une œuvre de jeunesse de l'artiste, comme l'indique le monogramme qui montre des jambages du M droits, alors que dans les œuvres plus tardives ils sont écartés. Si la composition est dense, Martin Schongauer a réussi a montrer au second plan, l'attente de la princesse devant l'escarpement où se dresse le château familial, et au premier plan la lutte sans merci entre le dragon qui s'est emparé de la lance de saint Georges et enfin le coup mortel que ce dernier s'apprète à porter à l'animal.

 

Seules 19 épreuves sont connues de cette gravure, ce qui est très peu par rapport à des estampes comme la Nativité ou L'Adoration des mages dont on connaît 70 tirages, par exemple. Comparée aux autres épreuves répertoriées, cet exemplaire présente une bien plus belle qualité d'impression.

 

Cette acquisition a été réalisée avec le soutien du Fonds Régional d'Acquisition pour les Musées (Etat/Conseil régional d'Alsace) et du Cercle des Mécènes Unterlinden.

Ein Kupferstich von Martin Schongauer
 

 

Martin Schongauer (Colmar, vers 1445 - Vieux-Brisach, 1491) 

Saint Georges terrassant le dragon, gravure au burin sur cuivre, entre 1470 et 1475, musée Unterlinden, Colmar

acquisto sicuro viagra male and female viagra uk preise für cialis in luxemburg levitra seriös kaufen buy flovent inhaler no prescription clonidine online no prescription viagra aus uk