Vous êtes ici : Accueil // Collections // Du XVIe au XVIIIe siècle // Arts traditionnels populaires // La Cave

La Cave

Le musée s'agrandit!

En raison des aménagements réalisés dans le cadre de l'agrandissement du musée, la cave à vin et à pressoirs est inaccessible aux visiteurs jusqu'à l'inauguration du musée agrandit. Veuillez nous excuser pour le désagrément encouru. Les collections du Moyen Âge et de la Renaissance, les arts décoratifs ainsi que les peintures du XIXe siècle restent en revanche accessibles au public.


Cet espace installé au rez-de-chaussée du cloître a été entièrement reconstitué dans les années 1930. C’est à Jean-Jacques Waltz, conservateur du musée à partir de 1923, que l’on doit la restitution de cette cave. Du pavement aux poutres du plafond, tous les éléments ont été installés en 1927 afin de conserver la mémoire de l’art de la vigne qui joue un rôle économique de premier ordre dans la région et en particulier à Colmar, capitale des vins d’Alsace. Dans cette cave, ont été rassemblés aussi bien les outils liés à la vendange que des pressoirs dont le plus ancien date de 1654 ou de gigantesques tonneaux sculptés pouvant contenir jusqu’à 300 hectolitres pour le fût de Riquewihr. Ces tonneaux sont ornés de sculptures citant le répertoire ornemental du règne de Louis XV. La plupart sont également munis d’une petite grille fermant à clef permettant au propriétaire de sécuriser le robinet pour de se prémunir de tout vol. La restitution de ce cellier alsacien fut célébrée en son temps par Georges Henri Rivière, conservateur du musée National des Arts et Traditions Populaires et doit également être vue comme un témoin de la muséographie de l’Entre-Deux-Guerres.

La Cave
 

Alsace, Cave à vin et pressoirs, 1654-1687,

Tonneaux, 2e moitié du XVIIIe siècle,

reconstitution Jean-Jacques Waltz (Hansi),

musée Unterlinden, Colmar

billig levitra kaufen kamagra en sachet buy ciprofloxacin no prescription