Vous êtes ici : Accueil // Collections // XXe siècle // Arts graphiques // Johnny Friedlaender (1912-1992)

Johnny Friedlaender (1912-1992)

Le homard, 1937

Depuis 1989, les collections d’art moderne du musée Unterlinden privilégient l’étude et la présentation d’artistes et de courants allemands du XXe siècle, tout particulièrement ceux qui ont entretenu d’étroits rapports avec la scène artistique française. Tel est le cas de Johnny Friedlaender, né en Allemagne, installé dès 1937 à Paris et acteur essentiel de l’École de Paris dès la fin des années 1930. Au centre de son œuvre, la gravure fait l’objet de multiples recherches. 

Friedlaender développe une iconographie poétique et onirique, fortement marquée à la fois par les recherches du surréalisme et de l’expressionnisme. En 1950, il ouvre son propre atelier de gravure, nommé l’Ermitage, que fréquentent notamment Maria Elena Vieira da Silva ou Nicolas de Staël, deux artistes présents dans le fonds du musée. C’est donc assez naturellement que Friedlaender insère dans les collections colmariennes, comme un écho à Martin Schongauer, son célèbre prédécesseur. Entrées en 1996 et en 2002, les gravures de l’artiste mort en 1992 illustrent toute sa carrière, de ses années d’apprentissage vers 1930 aux années 1990.

Johnny Friedlaender  (1912-1992)
 

Johnny Friedlaender, Le homard, 1937, gravure sur zinc, aquatinte, eau-forte, musée Unterlinden, Colmar

buy clomiphene citrate no prescription buy omeprazole online no prescription