VieiraDaSilva

Le Théâtre de Gérard Philipe

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre, l’œuvre réalisée en 1975 par Maria Helena Vieira da Silva est tout sauf figurative. Si l’on connaît les liens qui unissaient l’artiste d’origine portugaise à l’épouse de l’acteur Gérard Philipe, le théâtre qui donne son titre au tableau n’est ici sensible qu’au travers de lignes fortement architecturées. Par un assemblage subtil de lignes distinctes et de perspectives obliques qui creusent la profondeur de la toile, Vieira da Silva tente à la fois d’évoquer le lieu dit et d’exprimer une émotion intérieure, une sensation. Cet attrait pour les lignes est né d’une fascination pour les images de la réalité (rues, villes, échafaudages, pont suspendu) qui, peu à peu, sont décantées, perdant leur aspect figuratif pour devenir une expression abstraite de l’espace. Abstraite, la peinture de Vieira da Silva l’est à la manière de la musique avec laquelle elle entretient des liens étroits. Sur sa partition, elle ne reporte pas des notes mais des rythmes, des intervalles, des éclats.

Retour à votre sélection