Armoire polychrome

Dans le domaine de l’ameublement, le mobilier polychrome demeure une des spécificités alsaciennes même s’il semble que cette tradition vienne d’Europe centrale et que ce type de production soit aussi fréquent en Italie. Cette armoire dont la corniche dite « en chapeau de gendarme » arbore une ligne sinueuse porte la date de 1819, année probable de l’union des propriétaires dont les noms sont indiqués de part et d’autre : Siegmund Ropp et Catharine Danhart.

Ce genre de mobilier, traditionnellement réalisé à l’occasion d’un mariage, constituait l’ameublement de base du foyer. Le bois est recouvert d’une peinture brun-rouge afin d’imiter le placage de bois sombres alors que les ornements des portes combinent des motifs floraux et géométriques : les panneaux hauts et bas sont peints de bouquets de fleurs alors que, sur celui du centre, est tracé en rouge une croix de saint André cantonnée de croisillons.

Cette armoire polychrome s’inspire des modèles de l’ébénisterie savante et notamment du style Louis XV sensible dans la sinuosité de la corniche. Elle témoigne de l’influence de ces formes dans l’art populaire.

Retour à votre sélection