Vous êtes ici : Accueil // Collections // Du XVIe au XVIIIe siècle // Arts décoratifs // La collection de céramiques

La collection de céramiques

La riche collection de céramiques du musée d’Unterlinden illustre l’évolution de cette technique dans les manufactures de l’Est de la France depuis la fin du Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle. Les œuvres les plus anciennes concernent la production de poêles en terre vernissée aux décors moulés en relief.

 

Au XVIIIe siècle, se développe la technique de la faïence émaillée qui tente d’imiter la porcelaine chinoise. Fondée à Strasbourg en 1721, la manufacture de Charles Hannong produit des pièces en faïence ornées d’un décor inspiré des motifs blanc bleu chinois qui évoluent au milieu du siècle vers un répertoire rocaille. Criblée de dettes, la manufacture ferme en 1781. Son succès a inspiré au baron de Beyerlé la création de la manufacture de faïence de Niderviller en 1748. Le musée d’Unterlinden expose également des pièces de la manufacture lorraine de Lunéville ainsi que de celle de Colmar fondée par la famille des Anstett.

 

Au XIXe siècle, la céramique fait l’objet de nombreuses recherches menées notamment à la Manufacture de Sèvres par Théodore Deck. De cet alsacien né à Guebwiller, le musée expose plusieurs pièces d’inspiration orientale ainsi que des exemplaires de son fameux « Bleu Deck ».

La collection de céramiques
 

Vue de la galerie de céramiques,

musée Unterlinden, Colmar