Vous êtes ici : Accueil // Expositions // Expositions archivées // Sous les tilleuls, les modernes : de Monet à Soulages

Expositions archivées


Exposition archivée le : 19/02/2012

Sous les tilleuls, les modernes : de Monet à Soulages

 

L’accrochage «Sous les tilleuls, les modernes» met en lumière toute la richesse des chefs d’oeuvre des grands artistes de la collection d’art moderne et contemporain du musée Unterlinden. Un ensemble de 125 oeuvres est présenté, depuis la fin du XIXe siècle (Bonnard, Monet, Rodin) jusqu’au XXIe siècle, en passant par les représentants majeurs de l’abstraction d’après guerre (De Staël, Magnelli, Poliakoff, Soulages, Bram van Velde, Vieira Da Silva) et ceux de la figuration (Dubuffet, Picasso et les surréalistes).
«Sous les tilleuls, les modernes» est l’ultime rendez-vous avec cette collection d’art moderne et contemporain avant l’inauguration de l’extension du musée colmarien, en novembre 2013. On pourra alors la redécouvrir dans l’écrin des anciens bains municipaux, dans la grande galerie et dans la nef contemporaine réalisées par le cabinet bâlois, Herzog & de Meuron.

 

Des impressionnistes à la Seconde Guerre mondiale

Du tournant du XXe siècle à la Première Guerre mondiale sont exposées des oeuvres d’artistes majeurs (Monet, Renoir, Rodin, Delaunay, Bonnard…) évoquant leur approche et leur conception nouvelles et singulières du corps, de la figure, de la nature et de l’art, mettant en avant leurs recherches sur la matière, la forme, la lumière et la couleur. Les tensions engendrées par les grands conflits mondiaux, suscitent des réflexions liées à l’identité humaine exprimées dans l’oeuvre et les portraits de certains des artistes de la collection du musée (Dix, Fautrier, Soutine, Zack…).


La tapisserie de Guernica

La tapisserie de Guernica, l’une des plus impressionnantes pièces des collections du musée Unterlinden, a été réalisée par Jacqueline de la Baume-Dürrbach d’après le chef-d’oeuvre de Picasso.
Les dimensions des tapisseries sont inférieures (330 x 700 cm) à l’oeuvre peinte par Picasso (349 x 777 cm) pour s’adapter aux formats des métiers à tisser de l’époque.
Mise en regard avec d’autres peintres héritiers des cubistes (Baumeister, Bissière, Hélion, Léger), confrontée au Grand couple de Simone Boisecq et aux autres oeuvres de Picasso de la collection, la tapisserie de Guernica irradie par la puissance de son sujet et la force de sa réalisation.

Abstraits, surréalistes et héritiers du surréalisme, années 1970

Un espace est consacré aux artistes de la Nouvelle École de Paris (Manessier, Bazaine, Bissière) parmi lesquels figurent les peintres nationalistes qui se sont opposés pendant la guerre à l’idéologie nazie. Une autre section évoque les représentants de l’abstraction d’après guerre (Magnelli, Soulages, Atlan, Kupka, Vieira da Silva, Poliakoff), des surréalistes et de leurs héritiers (Victor Brauner, Boisecq, Lam, Alechinsky, Engelman…) et se termine avec les assemblages de Waydelich et Clavé qui témoignent de cette avant-garde silencieuse, qui opère un retour à l’intime au début des années 1970. L’accrochage met en avant le fonds considérable d’oeuvres de Jean Dubuffet, entré dans les collections grâce au Legs Person en 2008.

Sous les tilleuls, les modernes : de Monet à Soulages
 

Jacqueline De La Baume-Dürrbach, d'après Pablo Picasso, Guernica (1937), tapisserie de basse-lice, 1976, 3,30 x 7 m, musée Unterlinden, Colmar

cialis pharmacie paris prix flagyl without prescriptions cyproheptadine no prescription